2019_Crédit Geneviève Cusson (58).jpg

VITRINE B

1. Mortier et pilon

Bois et métal. De facture artisanale. Fabriqués et utilisés par les Autochtones pour moudre le maïs. Clous de forge sur la base du pilon. Pièces exceptionnelles et très rares.

Les Iroquois sédentaires vivaient principalement de l’agriculture, laquelle était très développée et incluait la culture de plusieurs sortes de maïs.

Don de monsieur Robert Picard RB-1980-L6-6-1.2


2. Reproduction d’un vase du groupe iroquoien du Saint-Laurent

Effectuée par Michel Cadieux à partir du fragment visible dans cette vitrine au no 3. Réalisée sur le modèle des vases décorés d’impressions ondulantes du sylvicole moyen ancien (entre l’an -500 et l’an 500). AR-2002-009


3. Fragment de vase

Terre cuite, entre l’an -500 et l’an 1000. Rebord de vase décoré d’impressions ondulantes. Voir la reproduction au nº 2 de cette vitrine. AR-1999-037

4. Grain de maïs calciné et fragments (2)

Les peuples d’Amérique centrale ont commencé à cultiver le maïs 5 000 ans avant notre ère. Sa culture s’est par la suite répandue sur tout le continent. AR-2000-358


5. Coquilles de palourde de l’Atlantique (2)

Ces coquilles, abondantes sur la côte de la Nouvelle-Angleterre, servaient de matériau exclusif à la fabrication des perles violettes, rares et précieuses. On pouvait également y tailler des perles blanches, mais ces dernières étaient plus facilement découpées dans la columelle des gastéropodes.


6. Perles de coquillage (wampums) (5)

Le mot wampum désigne à la fois les perles blanches et violettes tirées de coquillages et les ceintures fabriquées avec ces perles.

Les motifs des ceintures représentent souvent les grands événements qui ont marqué un groupe autochtone et en constituent en quelque sorte les archives. Lors des cérémonies de paix ou de signature des traités, les Autochtones s’échangeaient ces wampums. Les perles étaient aussi utilisées comme monnaie. AR-2000-252-1.3, AR-2000-251-1.2


Objets préhistoriques façonnés par les Autochtones


7. Fragment de pipe coudée

Terre cuite, tournant du XVIIe siècle. Lisse sur la face extérieure et décoré de deux filets enfoncés sur la face intérieure et de hachures obliques de part et d’autre. Motif fréquent chez les Senecas, les Ériés et les Neutres au début du XVIIe siècle. Le trou du tuyau a été créé en moulant l’argile sur un bâton qu’on a ensuite dégagé en le tournant comme une vis. AR-2000-072


8. Fourneau de pipe

Terre cuite, antérieur au XVIIe siècle. Décoré de petites cavités disposées sur trois niveaux.

Les Autochtones attribuaient de grands pouvoirs de guérison au tabac et, sur le plan spirituel, fumer la pipe comportait une dimension d’élévation et de dialogue avec les esprits. Les Autochtones associaient l’acte de fumer aux négociations de paix, d’amitiés et de pactes commerciaux. AR-1999-005


9. Pièce bifocale

Chert d’Albanel, antérieur au XVIIe siècle. Forme foliacée irrégulière, bords abrasés et épais.


Pourrait avoir servi à l’alésage (au forage) de matières résistantes, éventuellement à l’alésage de fourneaux de pipe. AR-2000-089


10 Pendentif

Grès, entre 1000 et 1600. Petit galet percé à une extrémité. À l’origine, il était recouvert d’ocre dont il reste quelques pigments en plusieurs endroits, notamment près du petit trou. AR-2000-253